Courte Présentation

suivie de

l'Introduction

au  

Chaitanya Charitamrita

des éditions BBT

(Bhaktivedanta Book Trust) 

cc.gif

 

 

Le Sri Chaitanya-caritamrita compte certes parmi les plus beaux chefs-d'oeuvre d'histoire et de philosophie qui aient vu le jour en ce monde. De plus, on reconnaît en cet Ecrit majeur la somme des enseignements de Sri Chaitanya Mahaprabhu, qui n'est autre que le Seigneur Suprême venu sur terre, en Inde, tel un avatara   il y a plus de 500 ans. Sri Chaitanya agit comme la figure de proue d'un très vaste mouvement, à la fois social et religieux, qui devait marquer bientôt le cours de la pensée spirituelle et philosophique de l'Inde, mais aussi tout le monde occidental.

 
     Avant même que ne prenne fin Son séjour en ce monde, Sri Chaitanya avait déjà transformé le profil de l'Inde de quatre façons différentes. Sur le plan politique, Il mit sur pied une manifestation de résistance pacifique qui envahit le Bengale, et ce, 450 ans avant Gandhi. Sur le plan social, Il s'opposa violemment au sectarisme religieux des castes. Sur le plan philosophique, Il sut affronter les plus célèbres logiciens et penseurs de Son temps, vaincre leurs arguments, et changer leurs coeurs. Et sur la plan de la spiritualité, Il fut à l'origine du mouvement spirituel le plus important et le plus largement répandu de toute l'histoire de l'Inde.


Srila Krishna dâsa Kavirâja Gosvâmî, l'auteur du Sri Chaitanya-Caritamrita, entreprit son oeuvre alors qu'il atteignait presque un siècle d'âge, et comme il l'explque lui-même au cours de l'ouvrage, son état physique déclinait alors dangereusement : "Me voici devenu si vieux; mes membres, inertes, me sont un fardeau, et ma plume tremble dans ma main. Je perds la mémoire, ma vue s'obscurcit, et je n'entends plus guère. Or, j'écris, et c'est là grande merveille." Qu'il ait pu compléter, dans ces conditions précaires, la plus fine perle des ouvrages de l'Inde médiavale, relève certes d'un prodige inégalé dans toute l'histoire de la littérature.


La traduction commentée de cet Écrit est l'oeuvre de Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada, maître prestigieux, célébré de par le monde entier pour sa vaste érudition en matière de pensée philosophique et spirituelle de l'Inde. Son lien étroit avec la succession disciplique de Sri Chaitanya et sa connaissance intime des enseignements de Mahaprabhu lui donnent qualité pour présenter cet important classique au public occidental. L'aisance et la clarté avec lesquelles il expose les préceptes de Sri Chaitanya confèrent au lecteur, même profane, une compréhension nette ainsi qu'une appréciation fort juste de cette oeuvre colossale.

 

  INTRODUCTION

 

Le Śrī Caitanya-caritāmṛta est un ouvrage principal décrivant la vie et les enseignements de Śrī Kṛṣṇa Caitanya. Śrī Caitanya est le pionnier d'un vaste mouvement social et religieux qui débuta il y a environ 500 ans en Inde. Plus tard, ce mouvement exerça une influence directe et indirecte sur la pensée religieuse et philosophique non seulement de l'Inde, mais aussi de l'Occident contemporain.

 

Caitanya Mahāprabhu est considéré comme une grande figure historique. Mais notre approche analytique de l'histoire, qui consiste à voir un homme comme le produit de son époque, ne peut s'appliquer à Lui. Sa personnalité transcende le cadre limité du domaine historique.

 

A une époque où, en Occident, l'homme partait à la découverte de nouveaux continenents et orientait son esprit vers la connaissance de l'univers physique, en Orient Śrī Kṛṣṇa Caitanya lançait un vaste mouvement à la découverte du soi, une révolution intérieure, visant à atteindre de façon scientifique, les sommets de la connaissance spirituelle. Les principales sources historiques de la biographie de Śrī Kṛṣṇa Caitanya sont les kadacas (journeaux intimes) écrits par Murāri Gupta et Svarūpa Dāmodara. Murāri Gupta, médecin de profession et compagnon intime de Śrī Caitanya, prit quantité de notes sur les vingt-quatre premières années de Śrī Caitanya jusqu'à Son initiation au sannyāsa, l'ordre du renoncement. Les évènements survenus dans les vingt-quatre années suivantes de Sa vie sont relatés dans le journal intime de Svarūpa Dāmodara Gosvāmī, autre proche compagnon de Caitanya Mahāprabhu.

 

Le Śrī Caitanya-caritāmṛta se divise en trois parties appelées līlās (littéralement "divertissements"): l'Ādi-līlā correspond à la période initiale, le Madhya-līlā à la période intermédiaire, et l'Antya-līlā, à la période finale. Les notes de Murāri Gupta constituent le fondement de l'Ādi-līlā, et celles de Svarūpa Dāmodara sont la source des récits détaillés du Madhya-līlā et de l'Antya-līlā.

 

Les douze premiers chapitres de l'Ādi-līlā servent de préface à l'ensemble de l'ouvrage. Sur la bae de preuvres scriptuaires védiques, cette préface démontre que Śrī Caitanya est l'avatāra (incarnation) de Kṛṣṇa (Dieu)  pour l'âge de Kali, l'époque actuelle, caractérisée par le matérialisme, l'hypocrisie et la discorde, qui débuta il y a 5 000 ans. Il y est rapporté que  Caitanya Mahāprabhu, qui est identique à Kṛṣṇa, descend en ce monde pour généreusement conférer le pur amour de Dieu aux âmes déchues de cet âge corrompu en propageant le sańkīrtana (littéralement "la glorification de Dieu"), particulièrement sous la forme du chant collectif et public du mahā-mantra (le grand chant de la délivrance). Cette première partie révère le but ésotérique de l'apparition en ce monde de Śrī Caitanya, présente Ses co-avatāras et Ses dévots principaux et résume Ses enseignements. La partie restante de l'Ādi-līlā, du treizième au dix-septième chapitre, relate brièvement Sa naissance divine et Sa vie jusqu'à ce qu'Il embrasse l'ordre du renoncement. Ce qui inclut les miracles survenus lors de Son enfance, Ses années d'école, Son mariage et Ses premiers débats philosophiques, ainsi que la manière dont Il organise un mouvement de sańkīrtana très entendu et fait acte d'insoumission face à la répression du gouvernement musulman.


Dans la section Madhya-līlā, la plus longue des trois, l'auteur raconte en détail les longs voyages et aventures de Śrī Caitanya à travers l'Inde en tant que renonçant mendiant, enseignant, philosophe, précepteur spirituel et grand mystique. Tout au long de cette période de six ans, Śrī Caitanya transmet Ses enseignements à Ses disciples principaux. Il participe à des débats au cours desquels Il convertit nombre de philosophes et théologiens parmi les plus célèbres de Son époque, ainsi que des Śańkarites, des bouddhistes ou des musulmans, incorporant leurs milliers d'adeptes au nombre croissant de Ses disciples. Cette section contient également un récit passionnant des miracles de Caitanya Mahāprabhu lors du gigantesque festival des chars de Jagannātha, en Orissa.

 

L'Antya-līlā retrace les dix-huit dernières années sur Terre de Śrī Caitanya, au cours des quelles Il vécut en semi-réclusion à coté du célèbre temple de Jagannātha, à Purī en Orissa. Pendant cette période, Śrī Caitanya Se laissa Se laissa emporter de plus en plus profondément dans des états de transe et d'extase spirituelle qui n'ont aucun précédent dans l'histoire religieuse et littéraire, que ce soit en Orient ou en Occident. La béatitude religieuse perpétuelle et toujours croissante de Śrī Caitanya, décrite de manière pitoresque dans les comptes-rendus du témoin oculaire que fut Svarūpa Dāmodara Gosvāmī, Son compagnon constant durant toute cette période, sont un défi ouvert aux capacités d'investigation et de description des psychologues et phénoménologues contemporains dans le domaine de l'expérience religieuse.

 

L'auteur de ce grand classique, Kṛṣṇadāsa Kavirāja Gosvāmī, né en 1507, fut un disciple de Raghunātha dāsa Gosvāmī, disciple intime de Caitanya Mahāprabhu. Raghunātha dāsa, saint et ascète de grand renom, garda en mémoire toutes les activités de Caitanya Mahāprabhu que Svarūpa Dāmodara lui avait racontées. Après le départ de ce monde de Caitanya Mahāprabhu et de Svarūpa Dāmodara, Raghunātha dāsa, incapable de supporterla douleur d'être séparé des objets de sa dévotion, se rendit à Vṛndāvana, résolu à mettre fin à ses jours en se jetant du sommet de la colline Govardhana. A Vṛndāvana, il rencontra Rūpa Gosvāmī et Sanātana Gosvāmī, les disciples les plus proches de Caitanya Mahāprabhu. Ces derniers réussirent à le convaincre d'abandonner ses projets de suicide et l'incitérent à leur révéler les évènements chargés d'inspiration spirituelle ayant marqué la dernière partie de la vie de Śrī Caitanya. Kṛṣṇadāsa Kavirāja Gosvāmī demeurait également à Vṛndāvana à cette époque, et Raghunātha dāsa Gosvāmī le dota du pouvoir de pleinement comprendre la vie transcendantale de Śrī Caitanya.


  A cette époque, plusieurs ouvrages biographiques avaient déjà été écrits sur Śrī Caitanya par des érudits et des dévots contemporains ou presque contemporains. Citons le Śrī Caitanya-carita de Murāri Gupta, le Caitanya-mańgala de Locana dāsa Ṭhākura et le Caitanya-bhāgavata, alors considéré comme l'ouvrage de référence sur la vie de Śrī Caitanya. Craignant que son livre ne devienne trop volumineux, Vṛndāvana dāsa s'abstint d'y relater de nombreux détails sur la vie de Śrī Caitanya, en particulier sur Ses dernières années. Avides d'entendre ces divertissements finaux, les dévots de Vṛndāvana demandèrent à Kṛṣṇadāsa Kavirāja Gosvāmī, qu'ils considéraient comme un grand saint, de rédiger un livre où seraient décrits en détail tous ces évènements. Kṛṣṇadāsa Kavirāja accéda à leur requête et après avoir obtenu la permission et les bénédictions de la mūrti de Madana Mohana à Vṛndāvana, il se mit à écrire le Śrī Caitanya-caritāmṛta. Grâce à l'excellence de son contenu biographique et à la présentation minutieuse des enseignements philosophiques de Śrī Caitanya, le Śrī Caitanya-caritāmṛta est considéré comme la plus importante des biographies de Śrī Caitanya.

 

Kṛṣṇadāsa Kavirāja commença cet écrit alors qu'il approchait des cent ans et que sa santé déclinait, comme il le raconte très expressivement dans les lignes mêmes de l'ouvrage: "Je suis maintenant trop vieux et amoindri par mon invalidité. Alors que j'écris, mes mains tremblent. Je ne peux plus me rappeler de rien, ni voir ou entendre correctement. Malgré cela, j'écris, et c'est un grand prodige." Qu'il soit parvenu dans des conditions invalidantes à écrire le plus grand joyau littéraire de l'Inde médiévale est certainement une des merveilles de l'histoire de la littérature.

 

La traduction et les commentaires de cet écrit sont l'oeuvre de Sa Divine Grâce A.C Bhaktivedanta Swami  Prabhupāda, maître prestigieux de la pensée religieuse et philosophique de l'Inde. Ses commentaires sont basés sur deux autres commentaires bengalis du même ouvrage: celui de son propre maître, Śrīla Bhaktisiddhānta Sarasvatī Gosvāmī, éminent érudit védique qui a prédit: "Un jour viendra où les gens du monde entier apprendront le bengali pour lire le Śrī Caitanya-caritāmṛta", et celui du père de Śrīla Bhaktisiddhānta, Bhaktivinoda Ṭhākura.


Sa Divine Grâce A.C Bhaltivedanta Swami Prabhupāda fait lui-même partie de la lignée disciplique de Śrī Caitanya Mahāprabhu et il est le premier érudit à avoir traduit en anglais les oeuvres des disciples de Śrī Caitanya. Sa connaissance parfaite du bengali et du sanskrit et son adhésion personnelle aux préceptes de Śrī Kṛṣṇa Caitanya le qualifient au plus haut degré pour présenter ce grand classique au monde occidental. La facilité et la clarté avec lesquelles il expose certains concepts philosophiques ardus permettent même aux lecteurs néophytes en ce domaine de comprendre et d'apprécier cet ouvrage profond. L'ensemble du texte, commentaires inclus, présentés par le Bhaktivedanta Book Trust en huit volumes abondamment illustrés, représente une contribution d'importance capitale pour la vie intellectuelle, culturelle et spirituelle de l'homme contemporain.

 

                            Les éditeurs