Par Sa Divine Grâce
_______________________ 
Chapitre 6
 
Verset 24
 On doit pratiquer le yoga
avec foi et détermination
_____________________
 
sa niścayena yoktavyo
yogo 'nirviṇṇa-cetasā
sańkalpa-prabhavān kāmāḿs
tyaktvā sarvān aśeṣataḥ
manasaivendriya-grāmaḿ
viniyamya samantataḥ

 

saḥ — ce; niścayena — avec une ferme détermination; yoktavyaḥ — doit être pratiqué; yogaḥ — système de yoga; anirviṇṇa-cetasā — sans déviation; sańkalpa — des spéculations mentales; prabhavān — nés de; kāmān — les désirs matériels; tyaktvā — renonçant à; sarvān — tous; aśeṣataḥ — complètement; manasā — par le mental; eva — certes; indriya-grāmam — l'ensemble des sens; viniyamya — disciplinant; samantataḥ — de tous cotés.

 

TRADUCTION

Une foi et une détermination inébranlables doivent accompagner cette pratique du yoga. Le yogi doit se défaire sans réserve de tous les désirs matériels engendrés par le faux ego et ainsi, par le mental, maîtriser la totalité des sens.

TENEUR ET PORTÉE

Le  yogī doit suivre sa voie avec patience et détermination, sans jamais en dévier. Sûr de son succès, il doit se montrer persévérant et ne pas se laisser décourager quand surviennent d'occasionnelles difficultés. La stricte adhérence aux règles lui assure la réussite. Rūpa Gosvāmī ne dit-il pas à propos du bhakti-yoga :

utsāhān niścayād dhairyāt
tat-tat-karma-pravartanāt
sańga-tyāgāt sato vṛtteḥ
ṣaḍbhir bhaktiḥ prasidhyati
 

“Qui veut mener à bien sa pratique du bhakti-yoga doit remplir son devoir dans la compagnie des dévots et, le coeur plein d'enthousiasme, de persévérance et de détermination, accomplir des actes vertueux.” (Upadeśāmṛta 3)

Afin d'obtenir une telle détermination, inspirons-nous de l'oiselle qui perdit ses oeufs dans l'océan. Elle avait pondu sur le rivage des oeufs que la mer emporta. Bouleversée, elle les réclama à l'océan qui refusa de porter la moindre attention à ses plaintes. Elle décida alors d'assécher l'océan et entrepit de le vider avec son bec miniscule. Tout le monde se moqua d'elle et de sa folle résolution. Mais la nouvelle se répandit et arriva bientôt aux oreilles de Garuḍa, l'oiseau gigantesque qui porte Viṣṇu. Pris de compassion pour sa petite soeur, il vint à elle et, voyant avec plaisir sa détermination, lui promit de l'aider. Il ordonna à l'océan de rendre les oeufs, faute de quoi il achèverait lui-même la tâche de l'oiselle. Effrayé, l'océan s'exécuta aussitôt, et par la grâce de Garuḍa, l'oiseau retrouva la joie.

De même, bien qu'il puisse sembler de prime abord que le yoga — et plus particulièrement le bhakti-yoga — soit une tâche ardue, si l'on en suit rigoureusement les principes, on obtient l'aide du Seigneur. Comme le dit si bien le proverbe : “Aide-toi, le ciel t'aidera.”

Commenter cet article