Par Sa Divine Grâce
_______________________
Chapitre 8 
Atteindre l'Absolu
Verset 16
Les planètes de l'univers matériel
sont lieux de souffrance
_____________________

 

ā-brahma-bhuvanāl lokāḥ
punar āvartino 'rjuna
mām upetya tu kaunteya
punar janma na vidyate

 

ā-brahma-bhuvanāt — jusqu'à la planète Brahmaloka; lokāḥ — les systèmes planétaires; punaḥ — encore; āvartinaḥ — retournant; arjuna — ô Arjuna; mām — à Moi; upetya — arrivant; tu — mais; kaunteya — ô fils de Kuntī; punaḥ janma — renaissance; na — jamais; vidyate — n'a lieu.

 

TRADUCTION

Ô fils de Kuntī, toutes les planètes de l'univers, de la plus évoluée à la plus basse, sont des lieux de souffrance où se succèdent la naissance et la mort. Mais il n'est plus de renaissance pour l'âme qui atteint Mon royaume.

TENEUR ET PORTEE

 

Les différents yogīs — karma-yogīs, jñāna-yogīs, haṭha-yogīs, etc. — devront tous, à un moment ou à un autre, atteindre la perfection dévotionnelle dans le bhakti-yoga, la conscience de Kṛṣṇa, s'ils veulent se rendre jusqu'à la demeure absolue de Kṛṣṇa et ne plus jamais retourner dans l'univers matériel. Car même ceux qui atteignent les planètes des devas, les plus hautes planètes matérielles, demeurent prisonniers du cycle des morts et des renaissances. Pendant que certaines âmes s'élèvent, allant de la terre aux planètes édeniques, telles Brahmaloka, Candraloka, ou Indraloka, d'autres se dégradent et quittent ces lieux de délices pour retourner sur terre. La pratique du sacrifice appelé pañcāgni-vidyā par exemple — que recommande la Chāndogya Upaniṣad — permet à l'homme d'atteindre Brahmaloka; mais si, une fois là, il ne cultive pas la conscience de Kṛṣṇa, il devra fatalement retourner sur terre. Par contre, si un être progresse dans la conscience de Kṛṣṇa lors de son séjour sur les planètes supérieures, il ira sur des planètes de plus en plus évoluées, jusqu'au jour de la destruction universelle, où il se verra transporté au royaume éternel de Dieu. Śrīdhara Svāmī cite le verset suivant dans son commentaire de la Bhagavad-gītā
 
brahmaṇā saha te sarve
samprāpte pratisañcare
parasyānte kṛtātmānaḥ
praviśanti paraḿ padam
 
 
"Au moment de la dévastation de l'univers matériel, Brahmā et son entourage, qui tous sont constamment absorbés dans la conscience de Kṛṣṇa, sont transférés au monde spirituel et se rendent, selon leurs désirs, sur telle ou telle planète spirituelle.

Commenter cet article