Le Śrī Chaitanya Caritāmṛta
undefined

    par Sa Divine Grâce 
A.C Bhaktivedanta Swami Prabhupada 
undefined    

Madhya-līlā 
___________________
   Chapitre 22
        La voie du service de dévotion
   Verset 113
       Les deux principes de base
de la conscience de Kṛṣṇa
_________________________
 
smartavyaḥ satataḿ viṣṇur
vismartavyo na jātucit
sarve vidhi-niṣedhāḥ syur
etayor eva kińkarāḥ

 

smartavyaḥ — dont on doit se rappeler; satatam — toujours; viṣṇuḥ — le Seigneur Viṣṇu; vismartavyaḥ — être oublié; na — ne pas; jātucit — à n'importe quel moment; sarve — tous; vidhi-niṣedhāḥ — règles et interdits mentionnés dans les Écritures révélées ou donnés par le maître spirituel; syuḥ — devrait être; etayoḥ — de ces deux principes (toujours se souvenir de Kṛṣṇa, ou Viṣṇu et ne jamais L'oublier); eva — certes; kińkarāḥ — les serviteurs.

TRADUCTION

'" Kṛṣṇa est l'origine de Śrī Viṣṇu. Nous devons constamment nous souvenir de Lui et ne jamais L'oublier". Toutes les règles et les interdits mentionnés dans les śāstras doivent uniquement servir ces deux principes.'

TENEUR ET PORTÉE

Ce verset est extrait du Padma Purāṇa. On trouve dans les śāstras de nombreux principes régulateurs et le maître spirituel donne de nombreuses instructions également. Ces principes régulateurs doivent servir le principe de base — toujours se souvenir de Kṛṣṇa et ne jamais L'oublier. Ceci est possible lorsque l'on chante le mantra Hare Kṛṣṇa. C'est pouquoi l'on doit rigoureusement chanter le mahā-mantra Hare Kṛṣṇa vingt-quatre heures par jour. Même si l'on a d'autres devoirs à accomplir sous la direction du maître spirituel, il est avant tout nécessaire d'obéir à son ordre de réciter un certain nombre de chapelets. Au sein de notre Mouvement pour la Conscience de Kṛṣṇa, nous recommandons au dévot néophyte de réciter un minimum de seize chapelets par jour, règle absolument indispensable pour celui qui veut se souvenir de Kṛṣṇa et ne jamais L'oublier. De toutes les règles prescrites par le maître spirituel, celle qui consiste à réciter au moins seize chapelets par jour est la plus importante.

Il se peut qu'un dévot vende des livres, recrute des membres-à-vie, ou rende quelque autre service, mais tous ces devoirs n'ont rien d'ordinaire, ils stimulent le souvenir de Kṛṣṇa. Le fait d'aller avec une équipe de sańkīrtana ou de vendre des livres permet au dévot de naturellement se rappeler que ce sont les livres de Kṛṣṇa qu'il va vendre. Ainsi se souvient-il de Kṛṣṇa. Lorsqu'un dévot rend visite à quelqu'un dans le but de faire de lui un membre-à-vie, il parle de Kṛṣṇa, et se souvient donc de Lui. Smartavyaḥ satataḿ viṣṇur vismartavyo na jātucit. En conclusion, l'on doit agir de façon à toujours se souvenir de Kṛṣṇa et éviter les actes qui nous Le feraient oublier. Ces deux principes sont le fondement même de la conscience de Kṛṣṇa. 

Commenter cet article