Le Srīmad Bhāgavatam  


par Sa Divine Grâce

  Sixième Chant 
"Les devoirs assignés 
à l'humanité"
   

__________________
 Troisième Chapitre:
"Yamaraja instruit ses messagers" 
Verset 31

Le sańkīrtana est l'activité
la plus profice de l'univers
_________________
 
 
tasmāt sańkīrtanaḿ viṣṇor
jagan-mańgalam aḿhasām
mahatām api kauravya
viddhy aikāntika-niṣkṛtam

 

tasmāt — par conséquent; sańkīrtanam — le chant collectif et public du Saint Nom; viṣṇoḥ — de Śrī Viṣṇu; jagat-mańgalam — la pratique la plus salutaire qui soit dans l'univers matériel; aḿhasām — pour les actes pécheurs; mahatām api — même très grands; kauravya — ô descendant de la dynastie Kuru; viddhi — comprend; aikāntika — ultime; niṣkṛtam — l'expiation.

 

TRADUCTION
 

[Śukadeva Gosvāmī poursuivit en ces termes:]
O roi, le chant du Saint Nom du Seigneur peut radicalement supprimer les conséquences même des fautes les plus graves. C'est pourquoi le chant pratiqué par le Mouvement du sańkīrtana est l'activité la plus propice qui soit dans l'univers entier. Efforce-toi, je t'en prie, de comprendre ceci de telle sorte que d'autres le prennent également au sérieux.

TENEUR ET PORTEE
 
 

Il nous faut noter ici que bien qu'Ajāmila ait loué le Nom de Nārāyaṇa d'une manière imparfaite, il fut délivré des conséquences de toutes ses fautes Le chant du Saint Nom revêt en effet un caractère si propice qu'il peut libérer n'importe qui des suites de ses activités pécheresses. Cependant, il ne faudrait pas en conclure qu'on peut continuer de commettre des péchés en se disant que le chant du mantra Hare Kṛṣṇa   en neutralisera les conséquences. Il faut plutôt veiller avec soin à ne commettre aucun péché, et ne jamais songer à neutraliser ses fautes par le chant du mantra Hare Kṛṣṇa, car il s'agirait là d'une autre offense. Si, par accident, il arrive à un bhakta de se livrer à une activité coupable, le Seigneur l'excusera, mais nul ne doit délibérément commettre de péchés.

Commenter cet article