Publié par BBT

Le Śrī Chaitanya Caritāmṛta

     par Sa Divine Grâce 
A.C Bhaktivedanta Swami Prabhupada
undefined
 
   Adi-līlā  
 ___________________

Chapitre 4
    "Les raisons confidentielles de
l'avènement de Sri Chaitanya"
  Verset 165
Distinction entre kâma, la
convoitise, et prema, l'amour de Dieu
      ___________________________
 

ātmendriya-prīti-vāñchā — tāre bali 'kāma'
kṛṣṇendriya-prīti-icchā dhare 'prema' nām

ātma-indriya-prīti — pour le plaisir de ses propres sens; vāñchā — désir; tāre — à cela; bali — je dis; kāma — la concupiscence; kṛṣṇa-indriya-prīti — pour le plaisir des sens de Krishna; icchā — désir; dhare — porte; prema — amour; nāma — le nom.

TRADUCTION

On nomme convoitise [kâma]le désir de satisfaire ses propres sens, tandis que l'amour [prema] porte à combler les sens de Sri Krishna.

TENEUR ET PORTEE

Voici comment les Ecritures révélées décrivent l'amour pur:  

sarvathā dhvaḿsa-rahitaḿ saty api dhvaḿsa-kāraṇe
yad bhāva-bandhanaḿ yūnoḥ sa premā parikīrtitaḥ
 
"Lorsque d'ample raisons justifieraient la rupture d'une relation conjugale mais que celle-ci n'a pas lieu, on dit d'une relation amoureuse si intime qu'elle est pure."
 
    Les gopis assujetties à Krishna Lui étaient liées par un amour empreint d'une telle pureté, libre de toute trace de désir sexuel lié au plaisir des sens. Le seul but de leur existence était de voir Krishna heureux en toutes circonstances, sans considération de leurs intérêts personnels. Elles vouèrent leur âme à la seule satisfaction de Dieu, la Personne Suprême, Sri Krishna. Il n'existait pas la moindre trace d'amour sexuel entre les gopis et Krishna.
 
    L'auteur du Sri Chaitanya Charitamrta affirme de façon indéniable que l'amour sexuel relève d'un plaisir égoiste. Tous les principes régulateurs dont font mention les Vedas pour obtenir la gloire, la paternité, la richesse, etc...représentent divers aspects d'une recherche de satisfaction matérielle.  Les actes visant à satisfaire les sens matériels peuvent se dissimuler sous des formes variées - les oeuvres sociales, le nationalisme, la religion, l'altruisme, les principes moraux, les principes bibliques, l'hygiène de vie, l'action intéressée, la timidité, la tolérance, le confort personnel, la libération vis-à-vis de l'asservissement à la matière, le progrès, l'affection familiale, la peur d'un ostracisme social ou d'une peine légale -, mais toutes ces motivations ne sont que des sous-produits d'un même désir: la recherche de satisfaction pour ses propres sens. Voilà le seul but que visent fondamentalement toutes ses bonnes actions, car nul ne saurait renoncer à son intérêt personnel dans l'observance de ces principes religieux et moraux que l'on exalte tant. Toutefois, au-delà se trouve le niveau transcendantal où l'on a conscience  de n'être que le serviteur éternel de Krishna, Personne Divine absolue.  Toute acte que motive un tel sentiment de service relève d'un pur amour de Dieu car il est accompli pour le plaisir absolu des sens de Sri Krishna.  Au contraire, toute entreprise visant à jouir des fruits de l'acte relève d'une recherche de satisfaction personnelle. Ces actes revêtent une apparence grossière ou subtile selon le cas.

Commenter cet article