Publié par BBT

Le Srīmad Bhāgavatam 

par Sa Divine Grâce
 
Onzième Chant 
"Histoire générale" 
______________________
  Cinquième Chapitre:
  "Nârada conclut ses
enseignements à Vasudeva" 
Verset 32
Le chant collectif des saints noms:
la religion pour cet âge
____________________

 

kṛṣṇa-varṇaḿ tviṣākṛṣṇaḿ
sāńgopāńgāstra-pārṣadam
yajñaiḥ sańkīrtana-prāyair
yajanti hi su-medhasaḥ

 

kṛṣṇa-varṇam — répétant les syllabes  kṛṣ-ṇa; tviṣā — à l'éclat ; akṛṣṇam — non pas noir (mais doré); sa-ańga — avec Ses compagnons; upa-ańga — serviteurs; astra —armes; pārṣadam — compagnons intimes; yajñaiḥ — par le sacrifice; sańkīrtana-prāyaiḥ — qui consiste principalement à chanter un groupe ; yajanti — ils adorent; hi — certes; su-medhasaḥ — les hommes intelligents.

 

TRADUCTION

 

"Dans l'âge de Kali, les hommes intelligents prendront part au chant collectif du saint nom pour adorer la manifestation de Dieu qui chante constamment le nom de Krishna. Bien qu'Il n'ait pas un teint noirâtre, Il est Krishna en personne, entouré de Ses compagnons, serviteurs, armes et amis intimes.
 
TENEUR ET PORTEE

 
pancatattva-2.jpg
                     
    Il s'agit d'un autre verset du Srimad Bhagavatam ( 11.5.32), qu'explique Srila Jîva Gosvami dans son commentaire de cette oeuvre, le Krama-sandarbha. Il y révèle comment Sri Krishna apparaît également dans une carnation d'or que ce Krishna au teint doré Se nomme Sri Chaitanya, et qu'Il est adoré en cet âge par les hommes intelligents. Un autre passage du Srimad-Bhagavatam corrobore ces vérités, où Gargamuni affirme que Krishna, cet enfant au teint sombre qui Se trouve devant lui, paraît sous trois autres carnations - rouge, blanche et jaune. Il avait déjà manifesté les deux premières lors des âges de Satya et de Tretâ, mais  Il ne révéla Sa carnation d'or que lorsqu'Il apparut sous la forme de Sri Chaitanya, ou Gaurahari.

    Srila Jîva Gosvami explique que les mots krishna-varnam désignent Sri Krishna Chaitanya - krishna varna et Krishna Chaitanya sont synonymes. Le nom de Krishna accompagne l'avènement de Sri Krishna comme celui de Sri Chaitanya Krishna. Sri Chaitanya Mahaprabhu est Lui-même Dieu, la Personne Suprême, mais Il S'attache à toujours dépeindre les gloires de Krishna  et goûte ainsi la félicité absolue que confèrent le chant et le souvenir de Son nom et de Sa forme. Sri Krishna donc, apparaît en personne sous les traits de Sri Chaitanya Mahaprabhu afin de répandre le plus sublime de tous les messages. Le mot varnayati signifie "chante" ou "décrit". Sri Chaitanya chante et exalte constamment le saint nom de Krishna; et parce qu'Il est Krishna Lui-même, quiconque entre à Son contact chantera automatiquement le saint nom de Krishna, pour ensuite en dire les gloires à autrui. Il infusera ainsi en lui la conscience de Krishna, conscience transcendantale qui le submergera d'une félicité toute spirituelle. Ainsi, Il apparaît aux yeux de tous comme Krishna, soit personnellement soit par le son. Quiconque aperçoit Sri Chaitanya se rappelle aussitôt Sri Krishna; il convient donc de Le voir comme visnu-tattva, ou en d'autres terms, comme Sri Krishna Lui- même.

    Quant aux mots
sāńgopāńgāstra-pārṣadam, ils confirment que Sri Chaitanya n'est autre que Sri Krishna. Son corps est toujours paré d'ornements de santal et oint de pulpe de santal. Da Sa beauté sans pareille, il subjugue tout le monde en cet âge. Lors d'autres apparitions, le Seigneur usa parfois d'armes, pour détruire les asuras, mais dans l'âge présent Sri Chaitanya Mahâprabhu les vainc par le charme infini de Sa personne. Srila Jîva Gosvami explique que Sa beauté est l'arme (astra) dont Il Se sert pour triompher des êtres démoniaques. Parce qu'Il est infiniment fascinant, on peut comprendre sans peine que les devas se soient tous joints à Lui pour devenir Ses intimes. Ses actes relevaient du prodige, et Ses compagnons étaient tous merveilleux. Propageant le mouvement du sankîrtana, Il attira de nombreux grands érudits et acharyas, notamment au Bengale et en Orissa. Sri Chaitanya est toujours entouré de Ses plus proches compagnons - Sri Nityânanda, Advaita, Gadâdhara, et Srîvâsa.

    Srila Jîva Gosvami cite un verset des Vedas qui souligne la futilité des rites sacrificiels et des cérémonies pompeuses, expliquant qu'au lieu de se livrer à de telles pratiques, superficielles et ostentatoires, tous les hommes, sans distinction de rang, de couleur ou de croyance, devraient se réunir our chanter le mahâ-mantra Hare Krishna et par là adorer Sri Chaitanya. Les mots kṛṣṇa-varṇaḿ tviṣākṛṣṇaḿ indiquent qu'il faut accorder au nom de Krishna la plus grande importance. Sri Chaitanya enseigna la Conscience de Krishna et chante le nom de Krishna. Par suite, pour adorer Sri Chaitanya, tous devraient s'assembler pour chanter le mahâ-mantra Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna, Krishna, Hare Hare / Hare Râma, Hare Râma, Râma Râma, Hare Hare. Il est devenu impossible de promouvoir l'exercice du culte au sein des églises, des temples et des mosqués, car les hommes ont perdu tout attrait pour ces pratiques. Mais quel que soit le moment ou l'endroit, tous peuvent chanter Hare Krishna et accéder ainsi, par l'adoration de Sri Chaitanya, au plus haut accomplissement, qui est également le but ultime de la religion: safisfaire le Seigneur Suprême.

    Srila Sârvabhauma Bhattâcârya, célèbre disciple de Sri Chaitanya, eut ces mots:
 
Le service de dévotion pur offert au Seigneur ayant sombré dans l'oubli, Sri Chaitanya est apparu afin d'en tracer à nouveau la voie. Telle est Sa bonté qu'Il prodigue l'amour de Krishna. Tout comme les abeilles sont attirées par une fleur de lotus, chacun devrait sentir croître en soi une attirance pour Ses pieds pareils-au-lotus.

Commenter cet article