Publié par BBT

Le Srīmad Bhāgavatam     


par Sa Divine Grâce
 
Premier Chant
"La création"  
________________________
  Troisième Chapitre:
  " Les Avâtaras "
Verset 5
Les catégories d'Avâtaras
et leur origine
___________________
 
 
etan nānāvatārāṇāḿ
nidhānaḿ bījam avyayam
yasyāḿśāḿśena sṛjyante
deva-tiryań-narādayaḥ

 


etat — cette (forme); nānā — multiples; avatārāṇām — des manifestations divines; nidhānam — source; bījam — semence; avyayam — indestructible; yasya — dont; aḿśa — émanation pleinière; aḿśena — émanation d'émanation pleinière; sṛjyante — créées; deva — devas; tiryak — animaux; nara-ādayaḥ — humains et autres.


TRADUCTION

Cette seconde manifestation du purusa (Garbhodakasayi Visnu)  est la semence, la source impérissable, d'un nombre infini d'avataras dans l'univers, et des différentes émanations, plénières ou partielles, de cette Forme procèdent divers êtres -devas, humains et autres. 


TENEUR ET PORTEE

Après avoir créé d'innombrables univers dans le sein du mahat-tattva, le premier purusa-avatâra (Karanodakasayi Visnu) entre en chacun sous la forme seconde de Garbhodakasayi Visnu. Le second purusa ne voyant dans l'univers que ténèbres et espace vide, sans même un endroit où reposer, en remplit alors la partie inférieure de l'eau de Sa propre transpiration, sur laquelle Il S'allonge, et qu'on nomme l'Océan Garbhodaka. Puis, de Son nombril pousse une fleur de lotus sur les pétales de laquelle apparaît Brahma, le "maître architecte" de la création universelle, dont le soutien sera désormais assuré par le Seigneur Lui-même, sous la forme de Visnu. Brahma est engendré à partir du rajo-guna de la prakrti, à partir de la passion matérielle; Visnu, Lui, maître de la vertu, transcende perpétuellement tous les gunas, demeure toujours, comme nous l'avons déjà expliqué, exempt de toute souillure matérielle. Puis, de Brahma naît Rudra, ou Siva, qui a charge de l'ignorance, ou des ténèbres. Par la volonté du Seigneur, il détruira, le moment venu, l'entière création. De Brahma également proviennent les autres devas, tel Daksa, Maricyadi, Manu et nombre d'autres, d'où seront engendrés à leur tour tous les êtres de l'univers. Brahma, Visnu et Siva, donc sont tous trois des manifestations de Garbhodakasayi Visnu, que glorifient dans les Vedas les hymnes du Garbha-stuti; ces hymnes commencent par décrire Sa Forme aux milliers de têtes, de bras, de jambes, etc. Garbhodakasayi Visnu est le Seigneur de l'univers, et bien qu'Il y apparaisse étendu, Il maintient toujours, nous l'avons également expliqué, Sa position spirituelle et absolue. Visnu -celui de la triade Brahma-Visnu-Siva-, émanation plénière de Garbhodakasayi Visnu, constitue le troisième purusa, et représente l'Ame Suprême de tous les êtres vivants de l'univers. On lui attribue le Nom de Ksirodakasayi Visnu, signifiant qu'Il soutient l'univers. Tels sont les trois aspects du purusa originel.

En règle générale, les divers avataras de l'univers procèdent de Ksirodakasayi Visnu. Il existe d'innombrables avataras apparaissant dans divers âges. Certains, toutefois, prédominent, tel Matsya, Kurma, Varaha, Rama, Nrsimha, Vamana..., qu'on appelle, en raison des Divertissements qu'ils dévoilent, des lila-avataras. Puis viennent les trois manifestations du Seigneur qui incarnent les attributs de la matière, les guna-avataras -Brahma, Visnu et Siva (ou Rudra)- ainsi nommés parce qu'ils ont charge des différents gunas. Visnu n'est nul autre que le Seigneur Suprême. Siva se trouve dans une position intermédiaire, entre le Seigneur Suprême et les êtres distincts, ou jivas. Il n'est pas un être ordinaire, mais bien une émanation plénière du Seigneur; cependant, parce qu'il touche directement à la nature matérielle, il n'occupe pas la même position suprême que le Seigneur. La différence qui les sépare est comme celle qui existe entre le lait et le caillé: le caillé n'est rien d'autre que du lait, et pourtant, il ne saurait le remplacer. Quant à Brahma, il appartient à la catégorie des jiva-tattvas. L'être le plus vertueux de l'univers, ou le plus grand dévot du Seigneur, se voit doté, par le Seigneur, des pouvoirs nécessaires à la création et prend le nom de Brahma. Son pouvoir est comparable à celui qu'a le reflet du soleil dans une pierre précieuse. S'il arrive qu'aucun être dans l'univers ne soit suffisamment qualifié pour occuper le poste de Brahma, le Seigneur devient Lui-même Brahma, pour les besoins de la cause.

Les manifestations suivantes sont les Manus, ou manvantara-avataras. On dénombre quatorze Manus, répartis sur la durée d'un jour de la vie de Brahma -4 milliards 320 millions (4 320 000 000) de nos années solaires. On en compte donc 420 dans un mois de Brahma, ou 5 040 dans une de ses années. Or, Brahma vit cent ans, ce qui nous donne un total de 504 000 Manus pour la durée de la vie de Brahma. Il existe d'innombrables univers, chacun dirigé par un Brahma, tous créés et annihilés dans l'espace d'une respiration du purusa. Imaginons simplement combien de Manus apparaissent dans le temps que couvre une seule respiration du Purusa! (1) Les principaux Manus de notre univers sont les suivants: Yajna en tant que Svayambhuva Manu, Vibhu en tant que Svarocisa Manu, Satyasena en tant qu'Uttama Manu, Hari en tant que Tamasa Manu, Vaikuntha en tant que Raivata Manu, Ajita en tant que Caksusa Manu, Vamana en tant que Vaivasvata Manu, (2) Sarvabhauma en tant que Savarni Manu, Rsabha en tant que Daksa-savarni Manu, Visvaksena en tant que Brahma-savarni Manu, Dharmasetu en tant que Dharma-savarni Manu, Sudhama en tant que Rudra-savarni Manu, Yogesvara en tant que Deva-savarni Manu et Brhadbhanu en tant qu'Indra-savarni Manu. Tels sont les noms d'une série de quatorze Manus, tels qu'ils s'échelonnent sur la durée d'un jour de Brahma.

Puis, il y a les yuga-avataras, les manifestations spécifiques pour chacun des âges d'un maha-yuga -le satya-yuga, le treta-yuga, le dvapara-yuga et le kali-yuga. Et pour chacun de ces âges, le yuga-avatara prend une carnation différente, respectivement blanche, rouge, noire et jaune. Dans l'âge de Dvapara, par exemple, parut Sri Krsna, au teint noir, et dans l'âge de Kali, Sri Caitanya Mahaprabhu, au teint jaune.

Ainsi, tous les avataras, toutes les manifestations divines, sont décrits dans les Ecritures. Un imposteur n'aurait donc aucune chance de se faire passer pour un avatara auprès d'hommes connaissant les Ecritures. D'autant plus qu'un avatara ne revendique pas ce titre pour lui-même; ce sont les grands sages qui s'entendent sur Sa Divinité à la lumière des indications que donnent les, sastras, lesquels mentionnent les traits propres à chaque avatara, de même que sa mission particulière.

Outre ces manifestations directes de Dieu, il existe encore un grand nombre d'avataras directement ou indirectement dotés de pouvoirs par le Seigneur, et aussi mentionnés par les Ecritures. Lorsqu'ils sont directement dotés de pouvoirs, on les nomme également avataras, mais lorsque leurs pouvoirs sont indirects, ils prennent le nom de vibhutis. Les Kumaras, Narada, Prthu, Sesa, Ananta..., sont des exemples d'avataras directement dotés de pouvoirs. Quant aux vibhutis, on les trouve clairement définis au chapitre de la Bhagavad-gita intitulé "vibhuti-yoga". (3)

De tous ces avataras, la Source unique est Garbhodakasayi Visnu.

 

(1) 504 000 x par le nombre incalculable des univers.
(2) Nous vivons présentement dans l'ère du Vaivasvata Manu.
(3) Il s'agit du dixième chapitre de la Bhagavad-gita.

 

 

 

Commenter cet article