Publié par BBT

Le Śrī Chaitanya Caritāmṛta
undefined

    par Sa Divine Grâce 
A.C Bhaktivedanta Swami Prabhupada
undefined   

Madhya-līlā 
___________________
 Chapitre 20
  "Sri Chaitanya instruit
Sanatâna Gosvami
 Verset 108
       L'être est, par nature,
     serviteur éternel de
Kṛṣṇa

       _________________________
         

                                  jīvera 'svarūpa' haya — kṛṣṇera 'nitya-dāsa'
                                 kṛṣṇera 'taṭasthā-śakti' 'bhedābheda-prakāśa'


 

jīvera — de l'être vivant; svarūpa — la nature originelle; haya — est; kṛṣṇera — du Seigneur Kṛṣṇa; nitya-dāsa — serviteur éternel; kṛṣṇera — du Seigneur Krishna; taṭasthā — marginale; śakti — puissance; bheda-abheda — un et différent; prakāśa — manifestation;

 
TRADUCTION
 
"La nature originelle de l'être vivant est d'être l'éternel serviteur de Krishna, car il est l'énergie marginale de Krishna et une émanation du Seigneur, à la fois identique et distincte de Lui."

TENEUR ET PORTEE 
 
 

    Śrīla Bhaktivinoda Ṭhākura paraphrase ces versets de la façon suivante: " Lorsque  Śrī Sanātana Gosvami demanda à  Śrī Chaitanya Mahāprabhu: " Qui suis-je?" le Seigneur lui répondit: "Tu es un être pur. Tu n'es ni ce corps matériel, ni ce corps subtil constituté du mental et de l'intelligence. En fait, tu es une âme spirituelle, un fragment éternel de l'Ame Suprême, Krishna. Tu es donc Son serviteur éternel et tu appartiens à Son énergie marginale. Il existe deux mondes - le monde matériel et le monde spirituel - et tu te situes, entre les énergies matérielles et spirituelles. En raison de ta relation avec les mondes matériel et spiritue, on te nomme énergie marginale. Par rapport à Krishna, tu es simultanément identique et distinct de Lui. Parce que tu es une âme spirituelle, tu es qualitativement un avec Dieu, la Personne Suprême, mais parce que tu es un infime fragment d'âme spirituelle, tu es différent de l'Âme Suprême. Ta condition est donc d'être simultanément identique et distinct de l'Âme Suprême. On donne à ce sujet l'exemple du soleil  et de ses petites particules lumineuses, et celui du feu brûlant et des petites étincelles qui en jaillissent. "

Commenter cet article