Publié par BBT

 

     Par Sa Divine Grâce

_______________________ 
Chapitre 3
Le Karma-yoga
Verset 39
Insatiable est la concuspicence
_____________________

 

āvṛtaḿ jñānam etena
jñānino nitya-vairiṇā
kāma-rūpeṇa
kaunteya
duṣpūreṇānalena ca


āvṛtam — couverte; jñānam — conscience pure; etena — par cela; jñāninaḥ — de celui qui connaît; nitya-vairiṇā — par l'ennemi éternel; kāma-rūpeṇa — sous la forme de la convoitise; kaunteya — O fils de  Kuntī; duṣpūreṇa — qui ne sera jamais satisfait; analena — par le feu ; ca — aussi.

 
TRADUCTION

  Ainsi, ô fils de Kunti, la conscience pure de l'être est voilée par son ennemi éternel, la concupiscence, insatiable et brûlante comme le feu.


TENEUR ET PORTEE

 Il est dit dans la Manu-samhita que la concupiscence ne peut jamais être assouvie par la recherche de nouveaux plaisirs matériels, tout comme il est impossible d'éteindre un incendie en l'arrosant constamment d'essence. Le centre de toutes les activités matérielles est la vie sexuelle; c'est pourquoi le monde matériel est appelé maithunya-agara, "les chaînes de la vie sexuelle". Les criminels, dans la société, sont jetés en prison et gardés derrière les barreaux; de même, ceux qui enfreignent les lois du Seigneur subissent les chaînes de la vie sexuelle. Le progrès des civilisations matérialistes est fondé sur le plaisir des sens; il implique, pour l'être, un prolongement de l'existence matérielle. La concupiscence symbolise donc l'ignorance qui garde l'être prisonnier du monde matériel. En procurant des plaisirs à ses sens, on peut éprouver une certaine forme de satisfaction, mais ce faux sentiment de bonheur est en fin de compte l'ennemi ultime de celui qui en fait l'expérience.

Commenter cet article