Publié par BBT

30 versets-clefs de la
 Bhagavad-gita telle qu'elle est



Par Sa Divine Grâce
A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada


Verset 34

Connaître la vérité en
approchant un maître spirituel

 
tad viddhi praṇipātena
paripraśnena sevayā
upadekṣyanti te jñānam
jñāninas tattva-darśinaḥ


tat — cette connaissance des divers sacrifices; viddhi — essaie de comprendre; praṇipātena — en approchant un maître spirituel; paripraśnena — en le questionnant avec soumission; sevayā — en le servant;  upadekṣyanti — initie; te — à toi; jñānam — à la connaissance; jñāninaḥ — l'âme réalisée; tattva — la vérité; darśinaḥ — celui qui voit.


TRADUCTION

Cherche à connaître la vérité en approchant un maître spirituel; enquiers toi d'elle auprès de lui avec soumission, et tout en le servant. L'âme réalisée peut te révéler le savoir, car elle a vu la vérité.
 
TENEUR ET PORTEE
 

Il est certain que la voie menant à la  réalisation spirituelle comporte de nombreuses difficultés:c'est pourquoi le Seigneur nous conseille de rechercher un maître authentique, appartenant à la filiation spirituelle dont Il est la source. Nul ne peut se dire maître spirituel véritable s'il n'appartient pas à une succession disciplique authentifiée par Krsna. Krsna est le maître spirituel originel, et seul Son représentant dans la succession disciplique peut transmettre Son message tel qu'il est. On ne parvient pas à la réalisation spirituelle en suivant une méthode inventée par soi-même, comme cela est de mode aujourd'hui. Le Srimad-Bhagavatam n'appuie guère ce genre d'imposture:
 
dharmam tu sākṣād bhagavat-praṇītam
"C'est le Seigneur Lui-même qui trace la voie de la spiritualité"
(Srimad-Bhagavatam 6.3.19)

Ni les spéculations intellectuelles ni les raisonnements stériles ne peuvent favoriser notre progrès. Il convient donc, pour recevoir la connaissance, d'approcher un maître spirituel authentique, un achârya, de s'en remettre entièrement à lui et de se considérer comme son plus humble serviteur. Satisfaire un maître spirituel accompli est le secret du progrès spirituel: le questionner, se soumettre à lui, donne la clé de toute compréhension. Sans cette humilité au service du maître, les questions que nous lui posons ne nous seront d'aucun profit. Il faut savoir se qualifier auprès du maître spirituel, car celui-ci, voyant la sincérité de son disciple, le bénit aussitôt, et lui accorde la connaissance pure et absolue. Toutefois, ce verset condamne et l'acceptation aveugle et les questions absurdes. Car, il ne suffit pas d'écouter avec soumission le maître spirituel, il faut également s'efforcer de comprendre ses enseignements, par notre service et nos questions pertinentes aussi bien que notre soumission. L'achârya est, par nature, pénétré d'affection pour son disciple, toujours prêt à lui transmettre la connaissance. Et quand le disciple s'en remet totalement à lui, toujours prêt à le servir, leur échange, en termes de questions et de connaissance, devient parfait.

                                                    30 versets-clefs

Commenter cet article