Publié par BBT

 La Bhagavad-gîtâ telle qu'elle est



par Sa Divine Grâce
A.C.Bhaktivedanta Swami Prabhupada

 

Résumé et Etude de Subhananda

CHAPITRE 4


Le savoir spirituel et absolu
 



Dans le chapitre précédent, le karma-yoga (l’action désintéressée) et le yajña (le sacrifice) furent recommandés pour l’élévation spirituelle. Maintenant, au quatrième chapitre, Krishna explique que le jñâna-yoga – l’élévation à la conscience de Dieu par la culture du savoir spirituel – est supérieur, car le karma-yoga et le yajña culminent dans un tel savoir. La science spirituelle – la connaissance de Dieu, du jîva (l’âme distincte) et leur relation éternelle – est élaborée dans ce chapitre de la Gîtâ. Krishna trace d’abord l’histoire de la transmission orale de la Gîtâ (dont Il est la source) à travers la succession disciplique (paramparâ). Mais la succession s’étant rompue au fil du temps, Krishna énonce à nouveau la Gîtâ à Arjuna qui, en tant que dévot du Seigneur, est qualifié pour « en percer le mystère sublime. » (1-3) Dans les versets suivants, Krishna explique la nature transcendantale du Suprême et pourquoi Il descend régulièrement en l’Univers matériel (pour rétablir le dharma, les principes de la spiritualité) (4-8). Qui comprend la nature absolue de Son avènement et de Ses actes atteint la libération. (9) Quiconque cherche refuge en Lui est purifié par ce savoir et développe son amour pour Lui. (10) Krishna échange avec les jîvas selon le degré de leur abandon à Lui (11).

Aux versets 14 à 24, Krishna à nouveau explique toute la complexité de l’action et comment, établi dans la sagesse spirituelle, on s’affranchit des suites karmiques. L’être éclairé, pleinement conscient que l’âme est de nature spirituelle et soumise au Seigneur Suprême, renonce aux actions égoïstes pour n’agir que pour Lui. Abandonnant tout sentiment de propriété sur ses biens et n’œuvrant que pour les éléments nécessaires à sa survie, il n’est pas touché par les suites de l’action.

Krishna décrit diverses formes de sacrifices préconisés par les Védas (25-32), affirmant qu’ils culminent tous dans le savoir spirituel et absolu (33). Puis, Il révèle la façon d’acquérir ce savoir (en approchant un maître spirituel réalisé) et explique en quoi consiste l’ultime savoir (tous les jîvas font partie intégrante de Krishna)(34-35). Le savoir spirituel détruit les suites du karma et apporte « la plus haute paix spirituelle. » (36-39) Mais ceux qui doutent de ce savoir sacré, cependant, ne peuvent ni devenir conscients de Dieu ni connaître de bonheur (40). En conclusion, Krishna exhorte Arjuna à détruire ses doutes à l’aide du savoir absolu : « Fort de l’arme du yoga, lève-toi et combats. » (41-42)

Commenter cet article