Publié par BBT

La Bhagavad-gîtâ telle qu'elle est



par Sa Divine Grâce
A.C.Bhaktivedanta Swami Prabhupada
 

Résumé et Etude de Subhananda

CHAPITRE 12

 

Le service de dévotion

 

Aux chapitres précédents, Krishna expliquait les conceptions personnelles, impersonnelles et universelles de l’Absolu, ainsi que les différents yogas permettant de L’approcher. Au douzième chapitre, Krishna affirme que le bhakti-yoga, le service d’amour et de dévotion, est la plus haute et la plus expédiente voie de réalisation spirituelle. Il énonce aussi les traits sublimes de ceux qui adoptent cette voie suprême.

Ce chapitre s’amorce également sur une question d’Arjuna. Quoique Krishna ait déjà établi la suprématie de l’adoration de Sa forme personnelle, et la dévotion à Sa Personne comme l’incarnation du plus haut yoga, Arjuna veut s’assurer qu’il a bien compris. Au premier verset, il demande donc à Krishna qui sont les plus parfaits – ceux et celles qui Le servent avec dévotion ou ceux qui se vouent au Brahman impersonnel, Son aspect omniprésent, non manifesté (1). Krishna de répondre: «Celui qui attache sur Ma forme personnelle son mental, et toujours s’engage dans Mon adoration, plein d’une foi spirituelle ardente, Je le tiens pour le plus parfait. » (2) Krishna informe Arjuna que les adeptes de la conception impersonnelle de la Vérité Absolue finissent par L’atteindre, mais que cette voie est plus difficile, car indirecte (3-5). Il assure Arjuna que pour celui qui s’absorbe dans la dévotion pure, Il est « le libérateur qui bientôt l’arrachera à l’océan des morts et des renaissances. » (6-7) Il enseigne à Arjuna de fixer son mental et son intelligence sur Lui pour L’atteindre par cette méthode simple (8). Pour ceux incapables de le faire spontanément et sans faillir, Krishna définit la voie indirecte par quoi on peut atteindre graduellement cet état : 1) la culture du savoir (jñâna), 2) la méditation (dhyâna), 3) le renoncement aux fruits de l’action (karma-phala-tyâga), 4) le sacrifice des fruits de son travail (karma-yoga), et enfin, 5)l’observance des principes régulateurs du bhakti-yoga (sâdhana-bhakti) (9-12).

Dans la dernière partie de ce chapitre, Krishna cite les qualités et les traits de Son pur dévot, répétant à la fin de chaque description qu’une telle âme « M’est très chère. » Libre de toute dualité et désir matériels, affranchi du faux ego et faisant de Krishna le but suprême, le dévot s’engage à Son service avec détermination, son mental et son intelligence en totale harmonie avec Lui (13-20).

Commenter cet article