Publié par BBT

Le Srīmad Bhāgavatam  
    


par Sa Divine Grâce

undefined
  Premier Chant 
"La création"   

__________________

 Deuxième Chapitre:
  "La divinité et le service de dévotion"  

Verset 17 
Krsna purifie le coeur de celui 
qui écoute Son message
__________________
  

śṛṇvatāḿ sva-kathāḥ kṛṣṇaḥ
puṇya-śravaṇa-kīrtanaḥ
hṛdy antaḥ stho hy abhadrāṇi
vidhunoti suhṛt satām

 



śṛṇvatām — ceux qui ont développé un vif désir d'entendre; sva-kathāḥ — Ses propres paroles; kṛṣṇaḥ — Krsna, Dieu la Personne Suprême;  puṇya — vertu; śravaṇa — écoute; kīrtanaḥ — chant; hṛdi antaḥ sthaḥ — dans le coeur; hi — certes; abhadrāṇi — désir de jouir de la matière; vidhunoti — nettoie; suhṛt — bienfaiteur; satām — de celui qui est fidèle.




TRADUCTION


 

Sri Krsna, le Seigneur Suprême, qui Se tient dans le coeur de chaque être sous la forme du Paramatma et veille au bien de Son loyal dévot, purifie de tout désir matériel le coeur où s'est développé un vif désir d'entendre Son message, lequel abonde en vertu lorsqu'il est transmis et reçu comme il convient.



                                           
                                                     TENEUR ET PORTEE
 





Le message du Seigneur Suprême, Sri Krsna, n'est en rien différent de Lui-même.
Ainsi devons-nous comprendre que chaque fois qu'on écoute ou rapporte ce message, chaque fois qu'on écoute ou rapporte ce qui a trait à Dieu, à Krsna, en se gardant de commettre toute offense (voir
les dix offenses), Ce dernier manifeste Sa présence personnelle sous la forme de la vibration sonore spirituelle et absolue qui renferme toute Sa puissance. A ce propos, Sri Chaitanya Mahaprabhu, dans Son Siksastakam, établit clairement que les Saints Noms possèdent toutes les puissances du Seigneur, et que Celui-ci a investi chacun de Ses innombrables Noms d'une force égale. Il n'est point de règles strictes à suivre quant au moment où chanter les Saints Noms; on peut les chanter à notre convenance, pourvu que ce soit avec attention et respect. Le Seigneur est si bon qu'Il accepte d'apparaître devant nous sous la forme de vibrations sonores spirituelles et absolues, mais par malheur, aucun désir ne s'éveille en nous d'entendre et de glorifier Ses Noms et Divertissements. Cependant, nous l'avons déjà expliqué, on développe, en servant le pur dévot du Seigneur, le goût d'entendre et de chanter ces vibrations sonores divines.


Le Seigneur répond aux désirs particuliers de chacun de Ses dévots, et lorsqu'Il voit un bhakta parfaitement sincère dans sa volonté d'être admis à Son service sublime, et devenu ainsi grandement désireux d'entendre tout ce qui Lui a trait, Il agit de l'intérieur et guide Son dévot de manière à ce qu'il puisse facilement revenir auprès de Lui. Le Seigneur souhaite en fait plus ardemment notre retour en Son Royaume que nous-mêmes ne le désirerons jamais. La plupart d'entre nous n'ont même aucune envie de retourner à Dieu, seules quelques rares âmes nourrissent cette aspiration, mais celles-là, Sri Krsna est prêt à les aider entièrement.


Nul ne peut pénétrer dans le Royaume de Dieu à moins d'être parfaitement purifié de toute faute. Les fautes matérielles, ou péchés, résultent du désir de dominer la nature matérielle, désir dont il est extrêmement difficile de se défaire. Ainsi femmes et richesses représentent-ils de grands obstacles pour le bhakta qui s'efforce de progresser sur la voie du retour à Dieu. Plusieurs bhaktas fermes et résolus devinrent victimes de ces pièges et s'écartèrent du sentier de la libération. Mais lorsqu'on a l'aide du Seigneur en Personne, la chose devient, par Sa divine grâce, fort aisée.


Il n'y a rien d'étonnant à ce que l'homme ressente un trouble en présence de femmes ou de richesses, car chacun s'est attaché à ces vaines formes depuis des temps fort reculés, pratiquement immémoriaux, et il faut bien du temps avant de pouvoir échapper à cette condition dénaturée. Mais si l'on s'absorbe dans l'écoute des gloires du Seigneur, on peut graduellement réaliser sa position naturelle. Par la grâce du Seigneur, le bhakta qui ainsi s'absorbe acquiert suffisamment de force pour se défendre contre ces agitations, et peu à peu, son mental s'en affranchira tout à fait.

Commenter cet article